Au salon du vintage : tout ce qui ne vieillit pas, se bonifie

Tous les amoureux de la culture vintage s’étaient donnés Rdv à la porte de la Villette (19E) samedi 23 et dimanche 24 mars derniers. L’occasion de se fournir en accessoires, vêtements, chaussures. Et tout se recycle au salon du vintage, même les consoles de jeux et les voitures.

Un style qui traverse le temps.

Le weekend dernier à la Villette, il n’était pas rare de rencontrer des hommes à bretelles et des femmes qui portaient des jupes longues des années 70 dans les allées du salon. Il régnait dans le fin fond du 19e, un parfum d’un autre temps.

La fille au chips

C’est que le vintage c’est d’abord un style vestimentaire qui emprunte ses codes à la période des années 50 à 70.

Une époque où s’habiller prenait plus de temps et où l’on avait aussi moins de vêtement. 

Et si la mode du vintage tient aussi longtemps, c’est aussi parce que le tissu est plus résistant et le made in china était peu utilisé à l’époque. Mais les amoureux du vintage n’aiment pas cette mode par conscience écologique. Mais ils pourraient car tous ces vêtements, hormis des rééditions, sont recyclés et sortis d’un vieux placard. 

Pin-up la plus lookée 2019 (gagnante à droite)

Pour une moyenne de 50 euros par article, vous pouvez acquérir toute la parure du style de la pin up (chaussure à talon, pantalon 3/4 ou robe fuseau, le ruban pour cheveux) et de l’homme chic (chapeau, costume avec pantalon droit, chemise). 

Et cette année pour célébrer le style vintage, il y avait même un concours de la pin-up la plus lookée. 

On ressort les vieilles recettes qui marchent

Plus qu’un effet de mode, le vintage est une philosophie, un art de vivre, qui remet au goût du jour des objets relayés au placard. 

On ne touche qu’avec les yeux

Vous avez délaissé votre vieille game boy ou votre Nintendo pour une console de jeu plus moderne ? Kevin, présent au salon, les répare et les bichonne. Ce passionné de jeu vidéo, qui vient de corrèze, redonne une âme aux vieilles consoles, « qui interagissaient beaucoup plus avec le joueur », explique-t-il avec nostalgie.

Dans un coin, un visiteur s’amuse avec une console et un vieux pistolet. Il a endossé, sans s’en apercevoir, le rôle d’un justicier qui doit tirer sur des cibles. Et ça marche, la magie opère.

Pam !

Pour les remettre en service, Kevin achète des vieilles pièces « beaucoup moins chères que celles utilisées pour les jeux modernes », révèle-t-il. Mais attention, la Nintendo est sous verre, on ne touche qu’avec les yeux.

Pour les amoureux de la culture vintage et qui veulent investir dans l’indémodable, il y avait aussi toutes les voitures vintage. Comptez 13 000 Euros pour l’achat d’une 2CV. Si le prix vous effraie, vous pourrez toujours vous consoler avec le fait qu’elle est facile à garer.

2CV, facile à garer !

Une ambiance qui ne s’achète pas 

Au salon du vintage on trouvait des objets à acheter, mais il y avait des choses ne s’achetaient pas comme la culture.

Il n’y aurait pas de vintage, sans toute la culture qui l’entoure. 

Let’s rock girls

Et quand on a acheté toute la parure pour être 100% vintage, il ne reste plus qu’à danser le rockn’roll ou le Madison pour les timides qui n’osent pas danser seul. 

Et Il ne faut pas attendre trop longtemps pour voir les jupes tournées dès qu’une pin up chantonne des tubes rock’n’roll.

Ça danse ! Entre femmes parfois mais rarement entre hommes, les messieurs étant moins nombreux.

Les chansons sont en anglais, on ne comprend certainement rien, mais c’est bon de revenir dans les 70 où toute semble plus léger, moins codifié.

Pour me fondre dans la masse, j’ai acheté moi aussi mon petit ruban en mode pin up. Je n’attends plus que Danny Zuko se ramène 🙂